L’Electric Palette de Urban Decay m’électrise (+ visuels Vice 3 et Vice LTD)

Je vous en prie, pas de besoin d’applaudir ce jeu de mot d’anthologie, je suis une fille simple vous savez.

Bref, salut les coquettes !

Urban Decay a encore frappé et cette palette tombait à pic ! Mon chéri en avait maaaarre de me voir porter du nude, du neutre, du beige, du marron, du rien, du « qui ne se voit pas assez ». BREF. Tellement exaspéré, il m’a offert ce petit bijou il y à déjà quelques semaines, et laissez moi vous dire qu’avec ça j’avais carrément pas d’autre choix que de bousculer mes habitudes make-up !

Ouuuh le joli packaging

Ouuuh le joli packaging

LA STAR

LA STAR

On m’avait pas dit qu’il fallait l’ouvrir avec des lunettes de soleil la première fois. E-BLOU-IE je vous dis !

Côté pigmentation, qu’est-ce que vous voulez que je vous dise ? C’est du Urban Decay, c’est beau, ce sont des pigments pressés, ce sont des couleurs vibrantes, la pigmentation est dingue, ça tient bien (avec la base de la même marque en tout cas), et ça poudre même pas. Que demande le peuple ?

Revolt, Gonzo, Slowburn, Savage et Fringe

Revolt, Gonzo, Slowburn, Savage et Fringe

Chaos, Jilted, Urban, Freak et Trash

Chaos, Jilted, Urban, Freak et Trash

Non mais vous avez vu ce BLEU ? (Je parle de chaos, et franchement la mauvaise qualité de la photo ne lui rend même pas justice) Je n’avais pas la Vice qui l’a révélé alors j’étais un peu comme une gosse devant son idole en le retrouvant dans cette palette, impressionnée. Jilted est mon deuxième fard chouchou, suivi de très près par Freak !

La palette est accompagnée d’un pinceau à double embout de plutôt bonne qualité. Je trouve que les pinceaux des palettes de Urban Decay sont plutôt travaillés et pas un accessoire bâclé comme c’est le cas pour d’autres marques…

pinceau

Quand j’ouvre une palette, je m’imagine tout de suite les combinaisons de maquillage que je vais pouvoir faire, comment je vais pouvoir m’amuser un peu. Sauf que là, je me suis plutôt dit « mais comment je vais arriver à apprivoiser la bête sans ressembler à un clown? ». Je n’ai toujours pas trouvé la réponse.

Pour la dompter, je vous conseille de coupler un fard de cette palette avec le fard d’une autre, plus « neutre » ou moins coloré disons pour ne pas tomber dans le too much.

Alors, est-ce que vous devez absolument absolument investir 45€ dans l’Electric Palette ? Non. Sauf si vous êtes aventurières !
Je l’adore, et je sais que je peux compter sur elle pour donner une touche de peps à toutes mes soirées MAIS je ne peux pas m’en servir très régulièrement surtout avec la fin de l’été, qui sonne aussi la fin des couleurs flashy (jusqu’à l’an prochain!) alors que je n’ai encore pas réussi à trouver comment porter Slowburn !

Je vous la recommande tout de même, car vous êtes sûres de ne pas faire doublon avec les fards qui sont déjà dans votre tiroir, et pourquoi pas révéler votre côté original ? Vous laissez-vous conquérir ?

Et rien que pour baver un petit peu, les visuels de la Vice 3 de Urban Decay, sortie aux Etats-Unis, et la Vice LTD qui comme son nom l’indique, est une édition limitée et uniquement vendue aux USA. J’suis un peu jalouse. *BAAAAAVE*

Vice 3

Vice 3

Vice LTD

Vice LTD

Publicités

4 réflexions sur “L’Electric Palette de Urban Decay m’électrise (+ visuels Vice 3 et Vice LTD)

Donne moi ton avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s